PublicationsBACK

La contribution des établissements de microfinance à l’inclusion financiere en zone Cemac

21 mai 2019 | SOH ROBERT, Tangakou | Global Journal of Management And Business Research

Ce travail se propose d’apprécier les effets de l’inclusion financière sur la croissance économique en zone CEMAC.  L’approche utilisée pour l’inclusion financière est celle de la microfinance qui se définit comme une activité exercée par les entités agréées n’ayant pas le statut de banque ou d’établissement financier. 
 La période d’étude s’étend de 2007 à 2016, le logiciel utilisé pour l’analyse des données est EVIEWS, celui-ci est accompagné de deux tests économétriques à savoir le modèle VAR (qui permet d’établir le lien de causalité) et le test de causalité au sens de Granger (duquel découle une causalité bidimensionnelle). Les résultats dégagés de cette étude empirique montrent que le niveau d’épargne, le volume de crédit, le nombre d’agences et la population influencent positivement et significativement l’inclusion financière. Les autorités monétaires doivent donc contribuer à l’amélioration de l’inclusion financière notamment par la promotion de l’éducation financière des citoyens, la mise en place d’une plateforme pour le financement des startup et la mise en place d’un dispositif de suivi des progrès en terme d’inclusion financière et des outils pour la promotion de l’inclusion financière en zone CEMAC.